Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 août 2016 2 23 /08 /août /2016 10:57
François Matte Ex ministre français:"Ce n’est plus un État mais bien un comptoir ouvert aux quatre vents du libéralisme sauvage."

Dans une Interview François Matte EX ministre français n'est pas passé par le dos de la cuillère pour dénoncer les scandales que vit la Côte D'Ivoire après le rapt de la victoire du président Laurent Gbagbo et sa déportation à la Haye.

François Matte: " La vérité finira par triompher"
"Laurent Gbagbo s’est maintenu au pouvoir car il a été élu. Il a donc continué d’exercer, aussi bien en ce qui concerne ses prérogatives économiques que militaires, en défendant le pays. C’est ce qu’on lui reproche aujourd’hui. On lui reproche en fait d’avoir continué à gouverner alors que ladite communauté internationale estime qu’il était battu aux élections. Et dernière chose encore : je ne sais pas où a-t-on lu et décidé que c’était la communauté internationale ou quiconque qui décidait de l’élection d’un président de la république d’un pays souverain.
La Côte d’Ivoire, curieusement, va mal alors que la guerre est finie.
Il y a beaucoup de détournements. Ce n’est pas qu’il y a moins de cacao et de pétrole. Simplement il y a énormément de gens qui font du « business ». Parmi eux, un grand nombre de politiciens français. Notamment M. Guéant qui était ministre de l’Intérieur, ainsi que son gendre qui s’occupe notamment de la privatisation des banques là-bas. Ils font tous de très grosses affaires. La Côte d’Ivoire est devenue aujourd’hui un comptoir. Ce n’est plus un État mais bien un comptoir ouvert aux quatre vents du libéralisme sauvage."

Partager cet article

Repost 0
Published by Axel le Bon - dans politique nationale
commenter cet article

commentaires